Mettez en avant vos personnages dans d'innombrables Univers parallèles. Vivez vos aventures de quêtes et de cœurs - yaoï, yuri, hétéro.
 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sorcière : As de Pique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Clair Obscure

avatar
Patronne

Age : 23
Messages : 9
Localisation : Dans sa lampe magique
MessageSujet: Sorcière : As de Pique   Lun 11 Jan - 22:13

As de Pique

Âge :

24 ans environs





Sexe + préférence sexuelle :

Femme / Bi

Origine :

As de Pique est née dans un minuscule village, ses parents étaient très pauvres

Métier :

Vagabonde

Type d'Humain :

Sorcière de type vent

Organisation :

Son camp, ses intérêts

Rang :

...

Aime :

As de Pique aime la liberté plus que tout au monde.
Longtemps elle s'est retrouvée opprimée par l'Eglise qui dirigeait son village puis par l'Armée, à présent elle n'a plus la moindre envie de les laisser dicter sa vie.
Son péché mignon est la boisson...

N'aime pas :

Elle n'aime pas l'autorité en général bien qu'elle sait quand il faut obéir sans rechigner pour sauver sa vie.
Elle déteste aussi perdre aux jeux.
As de Pique hait l'Eglise même si elle ne met pas tout le monde dans le même panier.

Armes :

As de Pique n'a pas d'arme à proprement parler si ce n'est la baguette qu'elle utilise pour diriger son pouvoir. C'est une baguette taillée dans une branche de boulot

Pouvoirs :

As de Pique est une sorcière qui contrôle le vent.
Autant certain sorciers sont subtiles quand ils utilisent leur pouvoir, d'autre sont discrets...hé bien As n'a aucune de ses qualités.
Sa magie est généralement chaotique, tape à l'oeil et trop enthousiaste...

Chacun a sa manière de manier son pouvoir: des baguettes, des formules, des gestes de la main, des pentacles, des cérémonies,...
As contrôle son pouvoir grâce à une baguette mais aussi en faisant apparaître des pentacles gigantesques et peu discrets dans le ciel ou n'importe où. Si vous voyez un pentacle géant bleu ou blanc apparaître près de vous fuyez, si les cercles et autre bidules le composant se mettent à bouger prenez vos jambes à votre cou...

Autant dire que la magie d'As est puissante, elle peut créer une tornade à partir d'un simple souffle de vent c'est dire, mais As est bien incapable de faire de la magie sans créer de beau dégâts autour d'elle.

Description :

Physique

As de Pique mesure 1,72m, ce qui ne l'avantage pas quand elle doit se faire discrète.
Elle a des cheveux blond vénitien qui s'arrêtent aux épaules, avec des yeux gris acier. Sa peau est un peu trop blanche mais s'est un héritage de sa mère qui était une pure rousse, aussi elle évite de se tenir trop souvent au soleil pour ne pas griller.
Elle a de belles formes bien qu'un peu rondes par endroit mais on voit tout de même qu'elle marche à longueur de temps.

Une très large tâche de vin tapisse son dos, ce qui la rend plutôt facilement reconnaissable en plus de son nez légèrement tordu suite à quelques rixes qui ont mal tournés pour elle.

Pourtant, As de Pique à la mauvais habitude de s'habiller plutôt légèrement avec des jupes en tissu ou en cuir frôlant l'indécence, mais aussi des hauts dès plus serrés, certains couvrant à peine sa poitrine qu'elle a généreuse.
Évidemment cela n'aide pas à cacher sa tâche de vin, mais allez lui dire...
La seule chose qui la recouvre vraiment ce sont ses cuissardes en cuir qui lui prennent un sacré bout de temps à lacet et qui en plus ont un petit talon qui lui font gagner 2 ou 3 cm de plus.
Bonjour la discrétion...

Caractère

As de Pique est une personne heureuse de vivre et qui a du caractère.
Si elle se trouve dans une village vous la trouverez très certainement dans la première taverne venue à charmer les hommes ou les femmes, crier, chanter, s'égosiller avec les autres badauds tout en enfilant chopes de bière après chope de bière. Vous la verrez même parfois danser sur les tables en se préoccupant très peu que l'on puisse voir sa culotte dans cette position...
C'est une personne joyeuse qui aime plaisanter avec à peu près tout le monde et qui est plutôt insouciante, sa tenue est une preuve suffisante quand on sait que l'Eglise la veut morte...

Pourtant, As de Pique est une très mauvaise perdante aussi il vous est déconseillé de jouer à n'importe quel jeu si vous n'êtes pas prêt à perdre avec discrétion.
Elle est aussi plutôt revancharde et n'oublie pas facilement les personnes qui lui ont fait un sale coup, bien qu'une fois qu'elle c'est vengé vous n'avez plus rien à craindre d'elle.

Histoire :

As de Pique est née dans un minuscule village paumé dans une très, trop, grande vallée sous le nom de Guenièvre.
Sa famille était déjà bien nombreuse entre ses parents, sa grand mère maternelle, ses deux grand frères et sa grande soeur, mais on lui fit une petite place dans le lit conjugal.

Les impôts imposés par le Roi de France étaient très élevé et ne laissaient pas grande chose pour vivre à la famille, et les impôts que rajoutait l'Eglise les réduisaient à manger qu'un jour sur deux, et encore que des racines parfois.
Pourtant, les parents d'As de Pique tinrent bon et la petite fille passa les deux premières années critiques.

Déjà toute petite elle souriait toujours, étant le rayon de soleil de toute la famille, réchauffant le coeur des hommes quant-ils revenaient des champs après une dure journée de labeur.
A cinq ans on la voyait gambader dans les petites rues du village pour amener le panier repas à son père et ses deux frères aux champs. Chez elle, sa mère, sa soeur et sa grand mère lui apprenaient à coudre, tisser, tenir la maison tout en l'amusant.

C'était une vie simple, difficile, parfois éreintante, mais belle...
Même de nouveaux impôts ne purent égratigner son bonheur, bien que toute la famille dû se serrer la ceinture, et qu'As perdit sa grand mère à 8ans à cause du manque de nourriture mais aussi du manque de soin.

Pourtant, tout à une fin.

Soudainement, l'Armée du Peuple vint installer un camp non loin du village. Les hommes durent travailler plus dur pour leur fournir de quoi manger, et As de Pique vit de moins en moins son père et ses frères tant ceux-ci rentraient tard et partaient tôt.
Puis, se furent les jeunes femmes qui furent réquisitionner pour préparer les repas. Anaëlle, la soeur d'As de Pique, âgée de 16 ans fut contrainte de se rendre au camp tous les jours au début et resta même la nuit parfois.
As de Pique, alors âgée de 9ans ne comprit pas bien pourquoi sa mère pleurait parfois le soir quand Anaëlle ne rentrait pas.

Cette situation dura 1an, enlevant la joie du petit village, rendant les vies des villageois encore plus pauvres.
Anaëlle se fit moins présente, plus agresive quand As de Pique lui demandait de jouer avec elle.
Abel, le plus vieux de ses frère, mourrut d'une pneumonie en plein hiver. Une mort qui avait trouvée qu'une accablante résignation comme tout sentiment.
Pourtant, les rares moment où toute la famille réussissait à se retrouver autour d'une table pour jouer à un jeu étaient de superbes souvenirs pour As de Pique.

Et cela s'aggrava, un jour où As de Pique dut garder la maison seule à l'âge de 10ans.
Son père était au champ avec son plus jeune frère, Anaëlle était comme d'habitude au camp de l'Armée et sa mère avait dû s'y rendre également pour prêter main forte suite à une nouvelle affluence de soldat. Soldats qui étaient toujours là à râler, insulter, paresser mais qui n'avaient jamais étés appelé pour la moindre bataille.
As de Pique préparait le soupé en chantonnant une petite cantine, d'une voix très fausse, quand soudainement la porte de la maison fut enfoncé. Le petite fille cria de peur alors que deux hommes entraient. L'un la saisie en ricanant par les cheveux tandis que l'autre alla fouiller les autres pièces sans délicatesse. Déjà très franche à cet âge, As de Pique commença à les insulter, à crier pour appeler à l'aide tout en ignorant les questions qui lui étaient posées et les insultes qu'on lui jetait à la face.
Finalement, l'homme qui la tenait finit par s'exaspérer de ses cris, il plaça une grosse main dégoutante sur sa bouche et son nez pour la faire taire.

-Ferme-là sale mioche. Y'a personne pour t'aider, les vieux sont morts et les champs sont trop loin. Maint'nant tu vas m'dire combien y sont dans le camp. Capiche ?

Lentement l'homme relâcha sa prise sur une As de Pique terrifiée, au bord des larmes et qui avait du mal à respirer. Cependant elle ne comptait pas donner la moindre réponse, à peine fut-elle assez libre de ses mouvements qu'elle attrapa et renversa la marmite et son contenu bouillant sur l'homme. Il fut touché en partie, uniquement aidé du fait que la fillette ne put donner assez donner d'élan au contenu avec ses maigres forces.
Ni une, ni deux elle se retrouva jeté à terre comme une poupée de chiffon, puis on la secoua comme un prunier, l'homme lui serrant la gorge dans sa colère. As de Pique vit vaguement une forme flou revenir à cause du bruit puis ses poumons commencèrent à brûler par manque d’oxygène, sa vision se troubla, sa tête était douloureuse...D'un seul coup son corps tout entier lui sembla en feu, dans sa vision obscurcie elle entraperçut des cercles de couleurs vives et se fut le trou noir.

As de Pique se réveilla dans les bras de sa mère, en plein milieu de décombres de ce qui avait été sa maison. Toutes les maisons alentours avaient été soufflées comme des fétus de paille. La fillette put voir des cadavres malgré sa mère qui semblait vouloir faire barrage de son corps pour qu'elle ne voit rien.
Et elle pleura...longuement... avant de s'endormir à nouveau.

Suite à cet épisode la vie dans le petit village fut encore plus dure.
Presque tous les anciens étaient mort de la main des vagabonds avant que ceux-ci ne trouvent As de Pique. D'autres étaient mort soufflé par cette mystérieuse tornade.
Des murmures jaillissaient ou qu'As de Pique passait, les gars de l'Armée du Peuple faisaient de large détour pour ne pas s'approcher de la fillette. En fait, seule sa famille n'avait pas changé son comportement.
Mais l'Eglise savait tout n'est-ce pas ?

Un détachement de l'Armée Evangélisque vint au village.
Et à partir de cet instant la vie d'As de Pique ne fut qu'un enchainement de course poursuite, de fuite, alors que ses parents faisaient tout pour la garder à l'abri, se résignant à une vie d'errance car l'Eglise les trouvait toujours.

Petit à petit, années après années, la famille d'As de Pique se réduisait alors qu'ils fuyaient toujours plus loin, ses explosions de magie étant dès plus fantastiques et facile à repérer pour l'Eglise.
A 18 ans As de Pique perdit Anaëlle, sa dernière famille dans une nouvelle attaque de l'Eglise. Elle ne dût son salut qu'à une nouvelle explosion de magie qui ravagea une bonne partie de la ville où elle se trouvait dans une festival de pentacles colorés.

Elle reprit donc la fuite seule, et eut la "chance" de tomber sur un immense champ de bataille.
Là, elle croisa plusieurs sorcières qui aimaient faire des paris sur l’issue des guerres. Elles prirent As de Pique sous leur aile assez longtemps pour lui apprendre tout ce qu'il y avait à savoir sur elle même, les médiums, Alchimistes, Enchanteurs et tout ce qui pouvait lui permettre de survivre.

As de Pique les quitta le coeur en paix, une baguette de boulot coincé dans le haut de ses cuissardes, porteuse d'un nouveau nom donné par une des sorcières suite à une énième partie perdue par As de Pique qui avait finit par des hurlements...
Et c'est ainsi qu'elle se retrouva à vagabonder à droite et à gauche...

Le Code :

Code OK

_________________

Revenir en haut Aller en bas
 
Sorcière : As de Pique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Y'Shahinn Nehleän - Prime Sorcière
» [Foot en Herbe] Christian Gourcuff, qui s'y frotte s'y pique !
» Monture épique!
» Sortie dans l'Enedwaith et Livre épique le mardi 2 novembre
» Frida [Sorcière]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Romantic Universes :: Role-Play :: Médiéval :: Fiches Personnages :: Fiches Validées-
Sauter vers: